fbpx
Loading
arrow_left
arrow_right

Temps restant pour la journée

days
hours
minutes
seconds

ÉVÈNEMENTS DE NOTRE JOURNÉE

Le Corps Noué

Le Corps Noué
Dans quel sens faut-il comprendre le noué du corps ? On peut y voir le nouage Réel, Symbolique, Imaginaire, mais également on pourrait y entendre ce qui fait obstacle à ce nouage. C’est-à-dire saisir le nœud du nœud. Sur le plan de la praxis, faut-il nouer le corps, le ligoter, ou au contraire nouer la présence du corps à la pratique ? Exposer le corps à l’exploration est une gageure. Alors que Freud parle du corps traversé par la pulsion et de libido narcissique, on retrouve chez Lacan le sens joui du corps, mais aussi le corps vidé de sa jouissance. « Nul ne sait ce que peut le corps », disait Spinoza. Le corps peut ; et ce peut vient ouvrir les vannes des possibilités in-sues du corps.
Les Délices du Corps
Un dîner pas comme les autres ! Sous la houlette du Chef Nicolas Herbault, la Commission Scientifique prépare … mais quoi ? On ne le sait pas encore. On entend seulement des rires étouffés, des gloussements, une grande activité et des « Miam ! C’est délicieux ! ». Que nous assaisonne la Commission, quel plat, quel cocktail, quel repas ? Ce qui se murmure déjà, c’est qu’on ira du Big-bang pour arriver aux délices du raffinement !Mais, chut ! On le découvrira au soir du 4 mai à partir de 21h.

Le Corps Noué

Intervenants de la journée d'étude

Léla Chikhani
Psychanalyste, Professeur, Membre fondateur du FCLL
Ouverture du colloque : L’impossible corps

Ce corps désassemblé, rompu, interrompu, reconnu par la parole et défait par la jouissance ; ce corps lieu du non a-ccomplissement du désir ; ce corps, que nous appréhendons de nous-même, cette forme singulière ; ce corps insaisissable quel est-il ? Sait-on seulement ce qu’est le corps ?

Marc Strauss
Psychiatre, Psychanalyste, Enseignant au Collège Psychanalytique de Paris
Trous et surfaces

Le trou dans sa fonction de nouage est déjà un effet du langage, c’est lui qui l’inscrit comme tel sur la surface du corps. Le corps est donc aussi et d’abord surface, d’inscription.

De sa double valence, entre surface et trous, le corps se fait symptôme de l’inconscient qui les noue. L’interprétation permet de dénouer la part de cet inconscient qui aveugle celui qui en est prisonnier.

David Bernard
Psychanalyste, Docteur en psychopathologie, Directeur de thèse à l'Université de Rennes
Habiter le vêtement

À propos d’une femme qu’il venait de recevoir dans le cadre d’une présentation clinique, Lacan fit ce commentaire : « Elle n’a pas la moindre idée du corps qu’elle a à mettre dans cette robe. Il n’y a personne pour habiter le vêtement. » Qu’est-ce qu’ « habiter le vêtement » pour l’être parlant ? Qu’est-ce que la fonction de l’habit nous enseigne ?

Bella Aoun
Docteur en psychologie clinique, Professeur-assistant à l'Université Libanaise, Déléguée à l'IF
L’écholalie au corps

L’appel de l’enfant autiste se bloque ; son cri ne s’interprète pas. Un défaut émerge au niveau de la pulsion invocante, la réciprocité ne s’accorde guère entre son appel et celui de l’Autre. Son désir ne s’alimente pas au désir de l’Autre : désir et Demande ne se bouclent pas, l’interaction cède place aux écholalies de l’enfant autiste.

Patrick Barillot
Psychiatre, Psychanalyste, Enseignant au Collège Psychanalytique de Paris
Ce qu’écrit le corps parlant

Le sujet parle mais pas seulement. Son corps aussi et dans la mesure où le sujet n’est pas son corps mais a un corps cela fait deux parlants.

C’est par l’évènement de corps qu’est le symptôme que le corps parle. Mystère du corps parlant dit Lacan dans Encore, qui d’être réel est aussi mystère de l’inconscient.

Natacha Vellut
Psychanalyste, Psychologue au CNRS - France
« Je ne sais plus à quel sein me vouer »

Corps noué ou corps voué

Ce cas de ravage mère- fille empêche justement la fille de vouer son corps à un homme, du fait d’une clocherie du nœud.

Sonia Chamoun
Docteur en psychologie clinique, Chef de section de psychologie à l'Université Libanaise, membre du FCLL
Corps inhibé, corps écran du réel

C’est l’étude de cas d’un patient qui révèle par ses symptômes, le réel d’une circoncision subie à 11 ans, sans qu’il en comprenne pourquoi. Cette castration ainsi vécue, à un âge délicat de sa vie, l’a transformé progressivement en une personne inhibée dans ses mouvements, bloquée dans une phobie particulière qui limite sa mobilité.

Myrna Chawbah
Docteure en psychologie, chargée de cours à l'Université Libanaise, Membre du FCLL
– « Tu es mon homme » dit la mère ; – « Oui ! » dit l’enfant. Ce oui serait-il un avatar du symbolique ?

Nous nous interrogeons sur la réponse de ce garçon de 11 ans  pour se confronter au manque dans un contexte familial où s’inscrivent et le fantasme maternel empreint d’une puissance imaginaire et l’absence réelle du père infertile.

Mariette Aklé
Doctorante pour recherches en psychopathologie et psychanalyse, Membre du FCLL
Le corps dévirginisé

L’honneur ordonne les rapports entre les sexes à travers les semblants d’être homme et d’être femme. Déposé sur le corps, il est corrélatif de virginité. Le corps dévirginisé excède les limites de l’hyménisation, et le désir qu’il porte, à la manière de la passion, est ravageur.

Cynthia Jabbour
Doctorante pour recherches en psychopathologie et psychanalyse, Membre du FCLL
Le corps incestueux de l’Autre

La mère qui ne renonce pas à en jouir, qui ne demande pas à l’enfant le renoncement à l’objet, appelle à l’inceste.

Rattaché à lalangue maternelle, à la jouissance maternelle j(A), le sujet répond en jouissant à ce à quoi la jouissance de l’Autre maternel demande.

Dans l’inceste adelphique, quel est le lien fille-mère ?

Accès au vide, à la Chose, à la jouissance, à la mort, au Réel.

Pascale Kolakez
Chargée de cours à l'Université de Balamand, Membre du FCLL
Dans la tourmente du transgenre

La construction de l’identité sexuée chez les personnes transgenres pose la question de l’écart  entre le corps que l’on a et le corps que l’on est. À partir de l’expérience subjective d’une personne transfemme et d’une personne transhomme, je vais essayer d’explorer la différence dans le destin du sujet quand le phallus est dépossédé de lui-même, quand la sexualité est hors Phallus.

Elio Gharios
Psychologue, Membre du FCLL
Behind the Scene, the Real

This new body that the actor portrays hides behind it the actor’s true self. The actor becomes somebody who is actually nobody, “no body”. What would that make of the actor from the perspective of the audience?

Jocelyne Lakis
Psychologue, Membre du FCLL
Un « Tais-toi ! » assourdissant

Puni, battu, avalé par le désir de sa mère, il souffre de misophonie, c’est-à-dire qu’il s’assourdit à certains sons. Comment comprendre cette surdité partielle ? Pour y répondre il nous faudrait faire un détour par la pulsion invocante.

Rowena Ghoch
Psychologue, Membre du FCLL
Le premier vêtement de l’homme, une feuille de vigne

Le savoir de la jouissance est avant tout en lien avec l’inconscient inhérent au langage. Puisque le corps n’est plus qu’une simple étendue physique, il se jouit. Il est le berceau d’une jouissance insaisissable parce qu’elle touche au réel.

Haïfaa Bitar
Psychologue, Membre du FCLL
الجسد المحجوب

Le corps caché

Voir la féminité nue ne peut se faire sans la scopie du manque qui se montre. Le voile cachant la nudité, écran entre le manque et le regard, serait-il le voile du fétiche ?

Ahmad Halloum
Psychologue, Membre du FCLL
Je est ce corps d’un autre

Dans le stade du miroir, l’enfant voit une image ; c’est la sienne. Mais voilà que le langage lui transmet qu’il est un autre et non pas lui-même. Que le réel est la réincarnation. Que Je est le corps d’un autre.

Rosine Hajjar
Psychologue, Membre du FCLL
Jouissances Mystiques

Signature du sacré, est-ce la signature de l’Autre ? Est-ce l’évanouissement du Je, que cette présence de l’absolu ?

Le mystique passe par le désir de Dieu à l’extase, à l’oraison comme le dit Sainte Thérèse d’Avila. Ce désir est comme tout désir, désir de l’Autre. Mais cet Autre, Dieu, est le réel.

Julien Mrad
Informaticien, Membre du FCLL
Corps 2.0 pour une jouissance tout ?

Le désir de créer des corps est profondément ancré dans le destin des hommes. Désir de nouveaux corps qui semble trouver une réponse inédite dans les sciences et les technologies.

Ce désir de jouissance encore plus, de jouissance tout, comment le comprendre ?

arrow_left
arrow_right
Léla Chikhani
Psychanalyste, Professeur, Membre fondateur du FCLL
Marc Strauss
Psychiatre, Psychanalyste, Enseignant au Collège Psychanalytique de Paris
David Bernard
Psychanalyste, Docteur en psychopathologie, Directeur de thèse à l'Université de Rennes
Bella Aoun
Docteur en psychologie clinique, Professeur-assistant à l'Université Libanaise, Déléguée à l'IF
Patrick Barillot
Psychiatre, Psychanalyste, Enseignant au Collège Psychanalytique de Paris
Natacha Vellut
Psychanalyste, Psychologue au CNRS - France
Sonia Chamoun
Docteur en psychologie clinique, Chef de section de psychologie à l'Université Libanaise, membre du FCLL
Myrna Chawbah
Docteure en psychologie, chargée de cours à l'Université Libanaise, Membre du FCLL
Mariette Aklé
Doctorante pour recherches en psychopathologie et psychanalyse, Membre du FCLL
Cynthia Jabbour
Doctorante pour recherches en psychopathologie et psychanalyse, Membre du FCLL
Pascale Kolakez
Chargée de cours à l'Université de Balamand, Membre du FCLL
Elio Gharios
Psychologue, Membre du FCLL
Jocelyne Lakis
Psychologue, Membre du FCLL
Rowena Ghoch
Psychologue, Membre du FCLL
Haïfaa Bitar
Psychologue, Membre du FCLL
Ahmad Halloum
Psychologue, Membre du FCLL
Rosine Hajjar
Psychologue, Membre du FCLL
Julien Mrad
Informaticien, Membre du FCLL

Samedi 4 mai - De 08:30 à 17:30

Le Corps Noué

8:30 AM - 9:00 AM

Accueil

9:00 - 9:15

Léla Chikhani

Ouverture du Colloque
L’impossible Corps
9:15 - 9:45

Marc Strauss

Le corps à fleur de corps
Trous et surfaces
9:45 - 10:15

David Bernard

Le corps à fleur de corps
Habiter le vêtement
10:15 - 10:45

Bella Aoun

Le corps à fleur de corps
Autisme. L’écholalie au corps
10:45 - 11:15

Pause café

11:15 - 11:45

Patrick Barillot

Le corps au pied de la lettre
Ce qui s’écrit sur le corps parlant
11:45 - 12:10

Natacha Vellut

Le corps au pied de la lettre
Corps noué ou corps voué ?
12:10 - 12:35

Sonia Chamoun

Le corps au pied de la lettre
Corps inhibé, corps écran du réel
12:35 - 13:00

Myrna Chawbah

Le corps au pied de la lettre
– « Tu es mon homme ? » dit la maman ; – « Oui ! » répondit l’enfant. Ce oui serait-il un avatar du Symbolique ?
13:00 - 14:00

Déjeuner libre

14:00 - 14:30

Mariette Aklé

Clinique de l’intime et de l’étrange
Le corps dévirginisé
14:30 - 15:00

Cynthia Jabbour

Clinique de l’intime et de l’étrange
L’incestueux corps de l’Autre
15:00 - 15:30

Pascale Kolakez

Clinique de l’intime et de l’étrange
Dans la tourmente du transgenre

15:30 - 15:45

Pause

15:45 - 16:00

Elio Gharios

Intentions et destins du corps - Scène de corps
Behind the scene, the Real
16:00 - 16:15

Jocelyne Lakis

Intentions et destins du corps - Scène de corps
Un « Tais-toi ! » assourdissant
16:15 - 16:30

Rowena Ghoch

Intentions et destins du corps - Les sur-corps
Le premier vêtement de l’homme, une feuille de vigne
16:30 - 16:45

Haïfaa Bitar

Intentions et destins du corps - Les sur-corps
Le corps caché
16:45 - 17:00

Ahmad Halloum

Intentions et destins du corps - Corps en Corps
Je est ce corps d’un autre
17:00 - 17:15

Rosine Hajjar

Intentions et destins du corps - Corps en Corps
Jouissances Mystiques
17:15 - 17:30

Julien Mrad

Intentions et destins du corps - Les pas-corps
Corps 2.0 pour une jouissance tout ?

Beyrouth

LIEUX DES ÉVÈNEMENTS

The Foyer
Beyrouth
Les Délices du Corps
HÔTEL LE GRAY
BEYROUTH
Accommodation personnalisée
Le Grand Salon
Beyrouth
Le Corps Noué

Samedi 4 mai - À 21h

Les Délices du Corps

Réservation en ligne

Frais de participation

Journée d'étude

25,000LBP/ participant

Siège

Traduction à l’arabe

Dossier, feuilles blanches, crayon

Café

Cocktail dînatoire

170$/ personne

Buffet

Pour plus d'informations
Contacter les organisateurs

Beyrouth, Liban

info@cliniquelacanienne.org

+961 70 617397 / +961 (0)3 753647